Or blanc : le chouchou des mariés !

Bague de fiançailles ou alliances, les mariés adorent l’or blanc. Mais de quoi est exactement composé ce métal tant plébiscité par les amoureux à deux doigts de se dire Oui ? Quels sont ses avantages et comment bien entretenir votre bijou pour qu’il conserve son éclat ? Dans cet article, on vous dit tout (ou presque) sur le sujet.

Or blanc 18K, 9K ou platine : quelle différence ?

A l’œil nu, difficile de se rendre compte des subtilités entre ces différentes appellations, et pourtant, quand on y regarde de plus près, c’est là-dessus qu’influera le prix de votre bijou. Tout d’abord parce que platine et or blanc ont peut-être la même couleur mais ne sont pas du tout la même chose, ensuite parce qu’entre or blanc 18K et 9K, il y a également des différences, par rapport à la pureté. Faisons le point.


Platine et or blanc : 2 métaux à ne pas confondre

L’or blanc en tant que tel n’existe pas dans la Nature. L’or est naturellement jaune. L’or blanc est en fait le résultat d’un alliage entre de l’or pur, donc jaune et différents autres métaux (argent, zinc, ou palladium) qui lui donnent cette couleur « blanc » ou gris.

A l’inverse, le platine quant à lui est un métal naturellement blanc. Les joailliers travaillent un platine pur à 95 % (on n’y rajoute selon les cas que 5% de cuivre ou de tungstène).

Mais alors pourquoi cette différence de prix ? Certes parce que c’est un métal difficile à travailler et votre joaillier passera plus de temps à réaliser votre alliance. Mais revenons au métal : D’abord parce que le platine est pur. Pratiquement pas d’alliage, que du métal précieux. Ensuite parce que le platine est rare : Si l’on mettait tout le platine existant sur la Terre dans une piscine olympique, vous n’en auriez que jusqu’au niveau de la cheville ! Enfin, parce que le platine est éternel : Une bague en platine ne s’use pas : elle conservera toujours le même poids. Les chocs subis au fil du temps ne feront que déplacer les atomes de platine mais il n’y aura pas de perte de métal.
Pur, Rare, Eternel… comme votre amour !

Pour un métal blanc plus abordable, nous pouvons vous recommander l’or blanc. Pour éviter que la couleur jaune d’origine de l’or ne remonte avec le temps, nous vous donnons une astuce : Exigez de l’or blanc palladié : En effet, cet or comprendra un alliage à base de palladium qui est, pour simplifier, un métal dérivé du platine. Et qui dit platine dit naturellement blanc. Ainsi, votre alliance conservera sa belle teinte éclatante.


Or blanc 18K ou 9K : une différence de poids

Lors de vos pérégrinations pour trouver LA bague que vous porterez toute votre vie à l’annulaire, vous entendrez parler de différents carats, ou millièmes. Késako ? C’est très simple. Le carat ou le millième sont en fait l’expression de la quantité d’or pur dans votre bijou. Une bague en or blanc 18 carats ou 750 millièmes (noté également 750 ‰) est alors composée de 75% d’or pur, et de 25 % d’autres métaux qui viennent en complément (argent, cuivre et zinc).

L’or blanc 9 carats ou 375 millièmes (noté également 375‰) ne contient que 37,5% d’or fin, le reste, soit quand même 62,5%, étant lui aussi réparti entre l’argent, le cuivre et le zinc.

Comment s’y retrouver quand finalement White is White ?

Le législateur a tout prévu avec … les poinçons de titre : Ainsi, une alliance en platine sera poinçonnée avec une Tête de Chien, une alliance en or 18K avec une Tête d’aigle et une alliance en or 9K avec un Trèfle !